La photo de rue du 31 juillet 2012

A la Une de ce mardi une photo de rue noir et blanc prise par le photographe Phill Jenkins.

Une photographie de rue de Phill Jenkins

 

Photo de rue de (c) Phill Jenkins
Photograph : Phill Jenkins

Pour changer voici une photographie de rue en noir et blanc, sinon vous allez finir par croire que seules les photos couleurs sont intéressantes.

Dans le cas de cette photographie le noir & blanc a tout son sens et apporte un côté sombre et mystérieux à ce reflet et à ce regard intriguant.

On s’imagine très bien dans un pays asiatique face à un membre d’une mafia locale n’appréciant pas du tout notre présence sur les lieux. Ce n’est bien sûr qu’un coiffeur, mais tout l’art du photographe est bien de nous faire imaginer autre chose.

Si vous souhaitez découvrir d’autres photos de ce photographe : Phill Jenkins sur Flickr

Et vous, que pensez-vous de cette photo ?

Olympus OM-D E-M5, premières impressions

Mes premières impressions sur l’Olympus OM-D E-M5.

Olympus OM-D E-M5

L’Olympus OM-D E-M5 est sortis voilà quelques mois déjà et depuis je ne cessais tous les samedis d’aller chez Cirque pour le prendre en main, remettant toujours à plus tard et trouvant toujours une bonne raison de ne pas repartir avec, j’avoue que celle qui me venait le plus souvent c’était son prix.

De bonnes raisons de l’acheter j’en avais aussi pas mal : objectif interchangeable, viseur intégré, rapidité de l’AF, écran inclinable et tactile, tropicalisé, stabilisé, haut ISO, etc…

Bref, mardi dernier j’ai craqué et je l’ai acheté, je suis faible…

En 2 ans je suis passé d’un Lumix LX3 à l’Olympus OM-D E-M5 en passant par un Nikon D90, un Ricoh GRDIII et un Fuji X100, je dirais que je suis certainement inconstant ou insatisfait.

Je ferais certainement un billet sur ce qu’il faut prendre en compte lors du choix d’un appareil digital pour la photo de rue, mais pour résumer je dirais qu’il faut qu’il soit léger, rapide et qu’il ai au minimum un 35mm. Personnellement je rajoute « avoir un viseur » parce que prendre des photos à bout de bras je n’aime pas trop.

Résultat des courses : LX3 pas de viseur, D90 trop lourd et X100 trop lent, je ne compte pas le GRDIII car c’est mon appareil de « tous les jours », donc en toute logique il me fallait changer d’appareil.

Olympus OM-D E-M5

Continuer la lecture de « Olympus OM-D E-M5, premières impressions »

Stage Parisien de Photo de rue par Eric Kim

Un résumé du stage de photo de rue organisé par Eric Kim qui a eu lieu à Paris en juillet 2012.

Le Week-end dernier Eric Kim organisait un Workshop sur la photo de rue à Paris, c’était une occasion à ne pas rater pour profiter des connaissances qu’a ce photographe Américain sur la Photo de rue.

Eric Kim est mondialement connu comme étant un des grands passionnés de Street photography et surtout comme étant celui qui par son temps et sa détermination a réussi à créer de part le monde une grande communauté de photographes de rue.

Et c’est parti !

Le stage avait lieu du samedi au dimanche de 9h30 à 18h30, dans un studio fournis par  Ludovic Maillard et le groupe Babel photo, juste derrière le boulevard Beaumarchais (et non on a pas été faire plein de courses…). Le tarif était assez onéreux il faut bien l’avouer, 500€ pour le WE c’est beaucoup plus cher que tous les stages qui sont proposés à Paris, mais bon, c’était une occasion à ne pas manquer.

Continuer la lecture de « Stage Parisien de Photo de rue par Eric Kim »

La photo de rue du 26 juillet 2012

A la Une de ce jeudi une photographie de rue couleur prise par le photographe Hobb3.

Une photographie de rue de Hobb3

 

Photo de rue de (c) hobb3
Photograph : Hobb3

Pas beaucoup à dire sur cette photo qui parle d’elle même. Le rouge et noir ça fonctionne toujours très bien, cette lumière est vraiment belle et les ombres sont parfaites.

Si vous souhaitez découvrir d’autres photos de ce photographe : Hobb3 sur Flickr

Et vous, que pensez-vous de cette photo ?

10 questions à : Rodolphe Sebbah

10 questions au photographe de rue Rodolphe Sebbah.

1. Une petite présentation ?

54 ans, homme, français.

2. Quand as-tu commencé la photo et pourquoi ?

J’ai commencé en 2009 après l’achat d’un Nikon D80, naturellement, c’était comme une évidence pour moi, seule la rue m’attirait.

3. Qu’est-ce que la photographie de rue pour toi ?

La street photography pour moi c’est comme être un reporter de guerre en temps de paix. On est obnubilé par ce qui nous entoure, on regarde tout, on ne veut rien perdre du spectacle de la rue.

De tous les aspects de la photographie, la photo de rue est la plus difficile et la plus noble car le photographe n’a droit qu’à un seul coup et il est en permanence exposé à l’échec et au ratage.

Photographie de rue (c) Rodolphe Sebbah
Photograph : Rodolphe Sebbah

Continuer la lecture de « 10 questions à : Rodolphe Sebbah »